Fête de la musique 2016

PUB Bonmont A3 2016-1

13 h 30

14 h 30

15 h 30

16 h 30

Chorale orthodoxe de Chambésy

Scola grégorienne
Nyon & Genève

Ensemble Jean-Philippe Rameau
Versonnex (France)

Stellaria avec Hortus Amoris
Ensemble
vocal & instrumental

Direction
Pierre Ronget


orthodoxe

Direction
Serge Ilg

Direction
Malgorzata Digaud-Baluszinska

Direction

Massimo Lunghi

 

Schola grégorienne de Nyon

Créée en 2002 dans le cadre de la paroisse catholique de Nyon et dirigée depuis 2007 par Serge Ilg chef de chœur professionnel, la Schola grégorienne de Nyon, constituée à son origine de voix d’hommes, s’est également ouverte en 2015 aux voix de femmes.
L’amour du plain-chant et le souhait de mettre les richesses de ce répertoire grégorien dans son contexte original, celui de la liturgie, animent ces quelque 25 passionnés de chant.
Vraisemblablement seule actuellement dans son genre entre Genève et Lausanne, elle se veut ouverte aux diverses confessions chrétiennes et participe ainsi régulièrement à des offices religieux dans les églises et chapelles de la région La Côte. Occasionnellement, elle se produit aussi en concert, à Bonmont ou Genève, ainsi qu’à Romainmôtier, Nyon, Coppet ou Berne … et même en Andalousie. Plus de la moitié de ses membres chantent également dans d’autres chœurs régionaux.

Chœur grégorien du CPMDT de Genève

Créé en 2010 et dirigé par Serge Ilg dans le cadre du Conservatoire populaire de musique, danse et théâtre de Genève, ce Chœur grégorien propose une découverte et une pratique d’un chant duquel toute la musique savante occidentale tire sa sève. Tantôt apprécié pour sa qualité esthétique, pour ses racines ecclésiales ou encore pour son incitation au recueillement et à la contemplation, il est aussi un complément de travail vocal particulièrement utile à des chanteurs/choristes déjà confirmés.
Sous forme d’initiation, ce cours hebdomadaire est proposé comme une pratique vocale en petits ensembles – voix égales/occasionnellement voix mixtes –  mais également comme une introduction aux premières notations musicales, à la modalité ainsi qu’à une découverte de sa source liturgique.
L’année est jalonnée d’une pratique concertante, ainsi que d’une mise en valeur occasionnelle du répertoire dans un contexte de célébrations chrétiennes.

L’Ensemble Jean-Philippe Rameau

L’Ensemble Jean-Philippe Rameau est ouvert à toute la musique classique et à la musique française en particulier.
Il aborde un répertoire très vaste allant du chant grégorien à la musique contemporaine : Miserere d’Allegri, De profundis de Delalande, des extraits d’opéras de Rameau et de Lully, des œuvres de Mielczewski, de Capillas, de Purcell, Gloria de Vivaldi, Petite Messe Solennelle de Rossini, Dominus Regnavit de Mondonville, Requiem, Stabat Mater de Karl Jenkins…

Stellaria et Hortus Amoris – Ensemble vocal et instrumental

L’ ensemble vocal féminin Stellaria compte 12 choristes liées par l’amour de la musique et l’amitié. Il se produit soit en formation a capella, soit accompagné de divers instruments dans un répertoire aussi bien sacré que profane, allant du XIIIème au XXIème siècle. Ses concerts sont construits autour d’une thématique. Il collabore activement avec l’ensemble vocal et instrumental Hortus Amoris dirigé par le même chef. Depuis 2015, les 2 ensembles présentent le répertoire des compositrices religieuses du XVIIème, véritables stars de leur époque au même titre qu’un Monteverdi. »

Première fête de la musique en 2002